Roadtrip au Témiscamingue

Cet été sera unique, mais restera tout de même un été avec ce qu’il offre de plus beau en matière de nature, légumes et fruits frais, baignades, parties de pêche, randonnées et tant d’autres possibilités.

C’est pourquoi nous avons sélectionné pour vous 12 activités à faire sur le territoire pendant la saison estivale.

1. Opémican : votre allié

Non seulement le parc est nouveau, riche en histoire et majestueux avec ses grands pins qui surplombent les falaises de ce territoire de 250 km2, le parc Opémican sera un must cet été pour la randonnée, location d’espaces de camping et d’équipements de plein air.

Les prêts-à-camper sont aussi disponibles!

2.  Marcher, marcher et marcher

Le site Web www.accespleinair.org a répertorié pour vous des dizaines de sentiers intéressants à faire au Témiscamingue, avec divers niveaux de difficulté.

Découvrez-les ICI

Quelques idées :

Photo : Récré-eau-des-Quinze

3.  Aller aux… fruits et légumes

La bonne nouvelle est tombée à la fin du mois de mai : L’auto-cueillette et les visites chez les producteurs sont possibles! Des mesures sont à respecter pour le bien de tous mais, il y a fort à parier que ça ne changera pas le goût des fruits et légumes frais cueillis soi-même…

Quelques idées :

4.  Pique-nique aux saveurs d’ici

Faites le plein de produits régionaux et dénichez l’emplacement parfait pour dîner ou souper à l’extérieur, avec la nappe et tout le tralala.

En famille, en amoureux ou en solo… Découvrez les produits du Témis ICI!

5.  Cinq plages à faire rêver

On l’a répété souvent : le Témiscamingue compte 7 500 lacs et rivières. Mais qu’en est-il de ses plages? Voici cinq plages de sable à voir qui feront le bonheur des petits et grands par temps chauds!

Photo : Lac aux Sables, crédit Annick Beauséjour

6. Aller dormir ailleurs

Dans les quatre secteurs du Témiscamingue, des dizaines de campings vous attendent. De la Bannik aux Cabines Dulong, en passant par Évasion Témis-camping, les camps Grassy Narrows, ou le camping des 4 saisons dans le Sud du Témiscamingue, quelque chose me dit que s’évader de la maison sera nécessaire cet été!

Voyez vos options ICI

Photo : Camp Grassy Narrow (Moffet)

7.  Pêcher

Au Témis, ce n’est pas le choix qui manque quand vient le temps de dénicher LE spot parfait pour pêcher.

En collaboration avec Parlons Pêche, groupe Facebook formé d’adeptes de pêche (et initié par des Témiscamiens), voici quelques lacs intéressants dans les quatre secteurs du territoire, sélectionnés pour le panorama qu’ils offrent et les pêches qu’on peut y faire. En général, il est possible de pêcher le doré, le brochet, l’achigan, la per- chaude, la lotte…

Secteur Est : Le lac Simard

Ce lac comporte 27 îles dont la plus importante est l’île Bryson. La pêche y est bonne, été comme hiver.

Secteur Centre : Île Mann – lac Témiscamingue

Très beau secteur pour la pêche de bord et accessible à partir de plusieurs villages par diverses marinas ou descentes de bateau.

Secteur Sud : Le lac Kipawa

S’étendant de Laniel jusqu’à Kipawa et Kebaowek, cette gigantesque étendue d’eau est à couper le souffle. Son eau cristalline et ses centaines de petites îles font rêver et certaines qui sont davantage aménagées vous permettent d’y accoster.

Attention : Pour navigateurs expérimentés.

Secteur Nord : Rivière-des-Quinze

La rivière des Quinze d’Angliers jusqu’à Notre-Dame-du-Nord est très intéressante pour la pêche de bord en chaloupe et les accès se trouvent tout près des axes rou- tiers.

Bonne pêche à tous! Soyez prudents!

Photo : Canal Bay, Lac Kipawa

8. Sites et attraits… tous fermés? Non!

Certains sites seront prêts à vous recevoir cet été et leurs guides ont hâte de vous rencontrer. Visitez certains attraits sous de nouveaux angles !

Les sites ouverts au public :

N.B. Les heures d’ouverture seront différentes cet été : contactez-les avant de vous déplacer et restez à l’affût car certains sites prévoient une phase II au cours de l’été

Photo : Fort Témiscamingue (Duhamel-Ouest)

9. Roadtrip au Témiscamingue

En voiture, à vélo, en moto ou en Westfalia : le Témiscamingue offre des centaines de kilomètres à parcourir. Pas étonnant avec une telle superficie (près de 20 000 km2).

Champs céréaliers colorés, troupeaux, chevaux ou autres bêtes sympathiques vous divertiront tout au long de la route. La zénitude promet d’être du voyage.

Un arrêt ? Certains restos sont ouverts ! Au menu, un aménagement en terrasse créatif, un environnement social qui nous avait manqué et parfois même des chansonniers qui agrémentent la soirée. Quelques idées : Cimonak, La Kabane du Panache, le Bistro-Ste-Anne, la Brassette Temrose

Photo : Kabane du Panache (Laniel)

10. Les routes du patrimoine (NOUVEAU)

Chaque bâtiment, église, pont, grange ou croix a son histoire mais souvent, on passe notre chemin sans vraiment la connaître. La Commission culturelle témiscamienne propose de vous créer votre propre roadtrip patrimonial cet été, via un nouvel outil techno qui vous facilitera la vie.

Le lancement aura lieu le 29 juin prochain.

Restez à l’affût!

Photo : Pont Dénommée (St-Bruno-de-Guigues)

11. Le cinéma : accessible autrement!

Évidemment, par temps gris, les possibilités sont moins grandes. Heureusement, le cinéma de Rift rouvre ses portes à compter du 3 juillet 19h30! De grands classiques Québécois et films pour enfants seront présentés, en attendant le retour des nouveautés ayant été retardées par le contexte.

L’odeur du pop-corn se fait déjà sentir.

12. Le Centre d’Expo du Rift vous attend!

Il sera possible, tout l’été, d’aller voir les œuvres d’artistes d’ici et même de repartir avec l’une d’entre elles à la fin de la saison via un tirage!

De plus, le Rift permettra à la culture de sortir de ses murs en permettant à trois artistes de l’Abitibi-Témiscamingue de créer des œuvres d’art publiques, que vous pourrez observer de juillet à septembre dans la ville de Ville-Marie.

Sites incontournables pour s’inspirer :

Tourisme Témiscamingue

Vivre au Témiscamingue/section Là où on s’anime

Tourisme Kipawa

Texte : Catherine Drolet Marchand

Haut de page