granges doubles situées à Notre-Dame-du-Nord
Granges doubles Perreault

granges doubles situées à Notre-Dame-du-Nord

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Granges doubles Perreault

Un dénommé Jacques Caron est d’abord propriétaire de la ferme de 1908-1915. En 1915, Joseph Ephrem Lanouette (1870-1945), époux de Nélida Morency (1873-1962), devient propriétaire de la ferme. Une première grange est d’abord construite en 1918 (31 X 100pi. orientation Est-Ouest). Deux années plus tard, en 1920, une étable annexée à la grange est érigée (25 X 45pi. orientation Est-Ouest). La première grange sera par la suite amputée de ces deux extrémités (entre 1920 et 1943). L’extrémité Est deviendra une remise à fumier (29 X 31 pi.) et sera située à quelques mètres de son érection d’origine. L’extrémité Ouest sera déplacée en bas de la côte du versant Nord de la propriété pour devenir une remise à machine (29 X 31pi.)

C’est Adjutor Lanouette (1906-1996) qui reprend les rênes de la ferme familiale aux côtés de son épouse Cécile Rivard (1915-1998). Ils y élèveront neuf enfants, six filles et trois garçons. En 1943, ils construisent une nouvelle étable en forme de comble français à l’arrière de la grange et de l’étable déjà existantes. Cette fois, le nouveau bâtiment est orienté Nord-Sud. Dans l’extrémité Sud, M. Lanouette aménage son étable à lait où l’espace est prévu pour 18 vaches. À l’étage, ils aménagent un poulailler pouvant contenir jusqu’à une centaine d’oiseaux. Dans le reste des bâtiments, on retrouve de l’espace pour engranger le foin, des réserves à grains, des parcs à veaux et pour les chevaux, etc.

À l’origine, c’est Jacques Lanouette, associé à un voisin, qui doit reprendre la ferme familiale. Toutefois, pour différentes raisons, cette acquisition n’aura pas lieu. C’est plutôt l’époux de sa soeur Suzanne, Guy Perreault, venu au monde au pied de ce qu’on appelle aujourd’hui les «côtes à Perreault», qui rachète la ferme en 1977 pour garder ce patrimoine dans la famille. Les granges ont à partir de ce moment, une vocation plutôt récréative. On y coule une belle dalle de béton qui deviendra le théâtre d’une roulathèque pour amuser les enfants.

En 2016, M. Perreault y habite toujours, maintenant séparé de Suzanne Lanouette. Les granges aujourd’hui dignes d’un petit musée, regorgent de trouvailles de toutes sortes et d’artéfacts du passé. M. Perreault continue d’entretenir les granges avec grand soin.

*Ces éléments du patrimoine sont de propriété privée; merci de les admirer à partir des routes et chemins publics.

Extrémité Est amputée à la 1ere grange

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Vue du 3e étage de la grange au comble français

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Ancien tracteur restauré aux couleurs d'origine

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Porte façade Est

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Collection de poulies dans la grange

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Structure intérieure des granges

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Ancien poulailler

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

L'origine des granges Perreault

entrevue avec M. Perreault

Année : 2019

Crédit photo : TV Témis

Adresse

82 QC-101, Saint-Bruno-de-Guigues, QC, Canada

Municipalité

Notre-Dame-du-Nord

Catégorie

Granges doubles

Secteur

Nord

Vous souhaitez ajouter une photo de cet attrait?

Haut de page