granges triples situées à Fugèreville
Granges triples Pâquet

granges triples situées à Fugèreville

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Granges triples Pâquet

C’est le grand-père d’Aimé Melançon, Zoël Melançon, qui est d’abord arrivé au Témiscamingue aux alentours des années 1900. Zoël Melançon a trois fils: Joseph, Cyrille et Alphonse. Zoël achète des lots pour ses fils le long de la ligne centrale de Fugèreville. C’est d’abord Joseph qui s’installe sur le site actuel des granges triples. En 1912, il construit une première grange.

En 1938, la ferme passe aux mains d’Alphonse, père d’Aimé Melançon. En 1941, Alphonse Melançon construit une seconde grange avec l’aide d’un monsieur Tétreault. Cette deuxième grange est juxtaposée à la première, tout en étant un peu plus longue à son extrémité Ouest. En 1950, Aimé Melançon, à ce moment cuisinier dans les camps de bûcherons et sa femme, Marie-Laure Racicot, achètent la ferme d’Alphonse. C’est lors d’une visite à la ferme familiale que son père, rendu à 57 ans, lui offre d’acheter la ferme. Aimé et Marie-Laure avaient déjà 6 enfants à l’époque. Ils déménagent sur la ferme au mois de mai de l’année 1950.

Cinq ans plus tard, en 1955, le couple décide d’agrandir la première grange construite par Joseph afin qu’elle ait la même longueur que la deuxième grange. L’intérieur est aménagé en étable. En 1966, un quatrième ajout est fait à la ferme soit la troisième grange sur le côté Sud. Cette grange a été construite par Aimé Melançon aidé de Benoit Brassard et Marcel Morin.

Deux ans plus tard, devant les besoins croissants de l’exploitation, une laiterie est ajoutée sur l’extrémité Ouest. À l’intérieur des granges, l’étable occupe la moitié Est des trois granges et on y tire 60 vaches. C’est dans cette ferme que sera installé le premier réservoir à lait du Témiscamingue.

En 1975, Aimé Melançon commence à être malade. Il vendra la ferme à Jean Bergeron et Françoise Laplante.

Jean-Luc Pâquet est devenu propriétaire du site où on retrouve les granges triples à Fugèreville en 1997. À ce moment, M. Pâquet est en production porcine. Il quitte cette production en 2009.

Les granges n’ont toutefois jamais servi à son exploitation agricole puisqu’il construit, au début des années 2000, un grand bâtiment à quelques centaines de mètres des granges. Ces dernières sont plutôt utilisées comme espace d’entreposage pour le bois de chauffage et autres objets divers.

Au niveau des modifications apportées aux granges, M. Pâquet raconte qu’il a dû amputer la grange du côté Nord d’une partie de son extrémité Ouest puisque à son arrivée sur la ferme, cette partie s’était effondrée. En 2016, les fondations de cette extrémité sont toujours apparentes et M. Pâquet a aménagé à cet emplacement un silo qui lui servait alors qu’il cultivait des terres pendant ses années de producteur agricole. Les seules autres modifications sont au niveau du toit où les vis fixant les tôles ont été remplacées et les tôles, elles, ont été repeintes. Pour M. Pâquet, le coup d’oeil sur les bâtiments de sa propriété est important. Les lieux doivent être propres et en ordre et il en va de même pour les granges. Avec un toit qui ne laisse pas pénétrer l’eau, la conservation des bâtiments est plus assurée. M. Pâquet est également attaché au patrimoine qu’évoque ces bâtiments.

À l’intérieur des granges du milieu et de celle côté Sud, on retrouve ce qui serait le premier « silo» horizontal du Témiscamingue. M. Melançon y entreposait de l’ensilage du temps où la ferme laitière était en fonction. Autre anecdote intéressante, dans la laiterie, il y avait une douche. Apparemment, les enfants des Melançon s’en servaient après le train du matin. Été comme hiver, M. Pâquet raconte qu’il était possible d’apercevoir les enfants courir de l’étable à la maison 50 pieds plus loin uniquement vêtus d’une serviette.

*Ces éléments du patrimoine sont de propriété privée; merci de les admirer à partir des routes et chemins publics.

Granges triples vue du champs

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Façade - Granges triples

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Intérieur - Granges triples

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Granges triples

Année : 2016

Crédit photo : Frédéric Patoine

Ajout de la rallonge en 1955

Année : 1955

Crédit photo : archives - famille Melançon-Racicot

Entre 1955 et 1966

Année : 1955-1966

Crédit photo : archives - famille Melançon-Racicot

Les granges entre 1955 et 1966

Année : 1955-1966

Crédit photo : archives - famille Melançon-Racicot

Les granges après 1968

Année : 1968

Crédit photo : archives - famille Melançon-Racicot

Ajout de la laiterie après 1968

Année : 1968

Crédit photo : archives - famille Melançon-Racicot

L'origine des granges triples

entrevue avec Mme Racicot

Année : 2019

Crédit photo : TV Témis

Adresse

290 7e Rang, Rouyn-Noranda, Fugèreville, QC, Canada

Municipalité

Fugèreville

Catégorie

Granges doubles

Secteur

Est

Vous souhaitez ajouter une photo de cet attrait?

Haut de page